Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2016

A S......

Sur cette page tournée

tout au bout d'une corde

le silence, quel silence.


Les portes orphelines

Les clefs orphelines

Les matins ne disent plus bonjour.


J'ai ouvert le portail :

 

"salut Mich, bon week-end"

Mais tu ne l'as pas dit.

 

18:14 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Les gens ont des soucis, ils sont tristes et ne parlent pas.

Écrit par : elisabeth | 12/10/2016

Écrire un commentaire