Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2018

Septembre

Septembre et tout s'enfuit déjà
Les enfants sont plus grands, plus sombres
Plus loin, je crois

Ils s'éloignent dans la pénombre
Leur regard est celui des ombres
Des inconnus,

De la multitude qui danse
De celle qui sourit et tue
En silence.

13:03 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Le temps de la rentrée des classes nous fait penser, les enfants montant d'une classe, qu'ils grandissent. Et leur enfance s'éloigne petit à petit et de ce fait ils s'éloignent de nous : ils deviennent adolescents. Bon après midi Aliscan.

Écrit par : elisabeth | 20/09/2018

Écrire un commentaire