Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2017

.

 

Bien sûr, je l'aime

Il n'est pas un matin

Où mes rêves ne traînent

dans les siens,

Je tends la main

Mais c'est à peine

Si mes doigts retiennent

Ces matins,

Je me demande parfois

Si nos rêves éteints

Refleurissent là-bas

Sur ses chemins,

Si ses pensées cheminent

Avec les miennes

D'amours aériennes

En amours clandestines,

Bien sûr, je t'aime

Il n'est pas un matin

Où mes rêves ne traînent

Avec les tiens.

 

 

13:51 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Magnifique ! bonne soirée.

Écrit par : Elisabeth | 24/01/2017

Merci !

Écrit par : aliscan | 25/01/2017

Écrire un commentaire