Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

Hiver

Comme un linge à mes fenêtres
L’hiver s’est invité
Pendu, tout doit disparaître
Le ciel et l’été
Et mes amours anciennes.
Derrière l’horizon
Six mois sous un triste plafond
Six mois en quarantaine.

23:01 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Mais l'hiver va s'en aller. Merci pour ce délicat poème. Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 16/02/2017

Écrire un commentaire