Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2017

Soldat inconnu

Dessous les champs des forçâts
On dort en chien de fusil
Pauvre soldat

J’ai vingt ans, tombé ici
Inconnu pour l’ennemi
Et pour la France

Je serre ma baïonnette
Près de mon cœur en silence
Pauvre squelette.

20:57 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je pense à eux. Beaucoup ne sont pas retrouvés.

Écrit par : elisabeth | 16/02/2017

Écrire un commentaire