Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2019

Sans vous

Je sais, le triste venin
Le noir baiser des lendemains
Le chemin noir
Je touche les eaux grises
Au bord, une maison
Vague et indécise
Je sais vous n’êtes plus là
La planète tourne
Sans vous.
Bientôt sans moi.

12:47 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Que c'est triste mais on se le dit quand on a passé la soixantaine. Bonne soirée.

Écrit par : ELISABETH | 13/11/2019

Écrire un commentaire