Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2009

De l'amour

De l’amour, un matin qui va
Qui vient
Qui va plutôt, plutôt très bien
Qui s’en va

Dans l’air atone d’un matin
Qui s’en va
L’amour que j’avais dans mes bras
Sur mon sein

Le voici tout près et si loin
Le voilà
Le voici il me tend la main
J’ai froid.

15:19 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

14/01/2009

Ne dites pas sale juif

Des enfants sont morts aux visages
Blancs sous la douloureuse pierre
Qui n’a plus d’âge

Mais ne dites pas sale juif
Ne dites rien sur les enfants
Assassinés

Ce sont les mêmes les enfants
Sont des rois dans notre maison
Et dans la tienne

18:19 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2)

06/01/2009

Au 77 (Nancy, quartier des Trois-Maisons)


Ce quartier : un vieux porche vert
Les murs que la vigne rongeait
Toi derrière,

La Cour des Miracles en été
Un caddie blanc abandonné
Bruits de vaisselle,

Tout près, très loin, grondait la ville
des cris, des klaxons imbéciles
Comme un rappel.

21:34 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

31/12/2008

Enfant

J’ai plus aimé l’enfant que tout
Son sourire et sa toux
J’ai aimé lui donner la main
Et traverser la rue
Oui. J’ai tout aimé un peu trop tard
Je sais que les parents me comprennent
Un peu trop tard
Ce matin j’ai jeté la dernière couche

17:50 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2)

24/12/2008

Le sentier noir


Sur nos chemins isolés
L'un, l'autre, sous le même orage
Le même été,

Si proches et solitaires à l'âge
Où l'on niait l'autre rivage
Le sentier noir,

Nous marchions dans l'allégresse
Tandis que filait vers le soir
Notre jeunesse.

14:17 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (5)